Entreprise

Il y a des gens qui, comme cela, décident un jour de quitter le pays pour aller tenter leur chance ailleurs. Parce qu’ils trouvent que les cieux économiques belges ne sont pas assez favorables, parce qu’ils ne supportent plus le crachin quotidien ou, tout simplement, parce qu’ils sont intimement persuadés que leur idée trouvera, aux Etats-Unis, un terrain propice à se développer.

La mission économique belge qui a posé ses valises et ses talents en Californie pendant une semaine a mis en valeur ces entrepreneurs belges, partis s’installer sur la côte ouest des Etats Unis, là où tout semble encore possible. Benoit De Bruyn a fait ce pari. Il est arrivé ici, à San Francisco, il y quelques années avec sa femme, 4 enfants et 6 valises. Tout allait pourtant bien pour lui en Belgique.

En 2002, il avait fondé la société New Tree, qui fabrique des chocolats aux parfums différents et délicats (lavande, ginseng ). Il n’y a pas que le goût qui soit différent : la production est entièrement naturelle, "fair trade", éthiquement correct, "carbon free", etc. Le packaging est réalisé dans un atelier à Anderlecht ("Travail et vie").

Un concept qui a convaincu le marché, tant par le goût des chocolats proposés que par l’approche. Mais Benoit De Bruyn avait envie de tenter autre chose, ailleurs. Il a donc choisi San Francisco pour lancer un nouveau concept, un New Tree café, une chocolaterie, ouverte de 9 heures du matin à 17 heures. Ici, les clients - le quartier financier est à deux pas - viennent déguster les produits (breakfast et salades originales le midi) et se relaxer.

" Nous offrons plus que de la nourriture de qualité, explique Benoit De Bruyn . Nous aidons les gens à savourer leur vie. Notre slogan est ‘Savor Life’. Nous voulons leur offrir un havre d’harmonie et les reconnecter, un moment, avec la nature." D’ailleurs, dans cet endroit, tout a été conçu, pensé, réalisé par le patron pour que la clientèle puisse, le temps d’un repas, trouver de quoi se sustenter sainement et se reposer .

Maladies de jeunesse

Et ça marche. Pourquoi avoir choisi San Francisco ? Parce que les clients sont hyper exigeants quant au goût, à la santé, à la durabilité des produits. New Tree voulait donc faire ses maladies de jeunesse à San Francisco avant le lancer d’autres cafés ailleurs. Lorsque Benoit De Bruyn est arrivé ici, il a été beaucoup aidé et secondé par les services du commerce extérieur du fédéral et des Régions.

Il a aussi été très vite accueilli par les autres Belges déjà présents sur place. Et à son tour, il accueille et fait profiter de son expérience les jeunes talents qui, comme lui, viennent tenter leur chance à San Francisco et dans la Silicon Valley. Il n’est pas difficile de rassembler une vingtaine de jeunes entrepreneurs belges, ambitieux, sortis de leur zone de confort et qui ont tenté et réussi leur implantation dans cette magnifique ville, la plus européenne sans doute des Etats-Unis. Les exemples foisonnent dans les secteurs les plus divers.

Le prince Philippe a pu le constater avec des sociétés comme Adwizz (radio en ligne), Radionomy (un site qui propose plus de 7 000 radios sur Internet, qui dispose à présent de 25 % de son audience aux Etats-Unis), mais aussi Reduceincidents.com, Europacific Venture, Lawgives Legal Lechnology, Softkinetic, Voxbone, Ccheckster Software Internet. Ne croyez pas qu’elles sont toutes actives dans l’ICT. Deux Belges ont créé ici "Vive la tarte", une société qui propose aux sociétés de la Silicon Valley des repas organiques sur la base de recettes traditionnelles belges. Succès garanti : les employés de Google, Cisco et Skype ne peuvent plus se passer de ces tartes qu’ils commandent chaque jour en nombre (via un site Internet évidemment ).