Entreprise C’est parce qu’ils ne sont pas d’accord avec les objectifs de productivité voulus par la direction que les employés de sept Carrefour Mestadgh ont spontanément débrayé vendredi, entraînant la fermeture des magasins pour la journée. Il s'agit des supermarchés Blonden et Cointe ( Liège) , Ans, Tilff, Bouge, Eghezée et Rixensart.

Les syndicats Setca et CNE couvrent cette action, pour laquelle ils n’ont pas donné de mot d’ordre.

L’enseigne, en difficulté financière, avait annoncé le 7 mai son intention de supprimer 450 emplois (sans fermer de magasins), avant de réduire cet objectif à 340 lors de la dernière réunion avec les syndicats le 6 juin.

Face à cette apparente bonne nouvelle, les représentants du personnel sont circonspects. “On a l’impression que Mestdagh affine ses besoins à lui avec ce nouveau nombre. Et on sait que si davantage de personnes que les 340 veulent partir en RCC (prépension, NdlR) , elles le pourront”, analyse Evelyne Zabus, permanente CNE.

“De plus”, ajoute-t-elle, “on voit que les propositions de Mestdagh pour accroître sa rentabilité vont alourdir la charge de travail du personnel. Notre plus grande crainte, ce sont les suppressions d’emplois, mais on se demande comment le personnel va pouvoir fonctionner en magasin avec des heures de travail réduites.”