Entreprise

Dans quelques jours, l'heure de la rentrée aura sonné aussi pour les étudiants des écoles supérieures et des universités. Plus que jamais, ces derniers auront besoin d'un ordinateur pour réaliser leurs travaux, effectuer des recherches sur Internet, ou même rattraper certains cours en ligne.

Le site d'e-commerce Shopmat veut surfer sur ce marché lucratif de quelque 300000 clients potentiels. Après une première expérience avec la Faculté des sciences appliquées de l'UCL l'année passée, il lancera d'ici la mi-septembre un site destiné à l'ensemble des 20000 étudiants de l'université néo-louvaniste. Sur ce site, les étudiants pourront commander des ordinateurs portables d'un niveau professionnel à un prix inférieur d'environ 20pc à ce qui se pratique sur le marché, soit entre 1500 et 2000 euros.

`Il ne sert à rien de vendre des ordinateurs bas de gamme à des étudiants qui utilisent intensivement leur portable, certains presque comme un second cartable´, affirme Marc Nagelmackers, le directeur de Shopmat. `Nous avons donc proposé à l'UCL un package complet dans lequel nous nous occupons de tout, de la configuration au support technique, l'université se contentant de mettre à notre disposition un endroit où nous livrerons les machines une fois par semaine.´

Cela dit, l'UCL est tout de même intervenue dans le choix des machines, ainsi que des logiciels qui y figurent, pour tenter de répondre au mieux aux besoins des étudiants. Fait amusant: StarOffice de Sun a été préféré à Office de Microsoft. `Le premier coûte 5 euros, le deuxième 150´, précise Marc Nagelmackers. Décidément en froid avec Microsoft, l'UCL a également demandé que les machines vendues par Shopmat soient compatibles Linux.

Ayant déjà présenté son projet à une cinquantaine d'écoles et universités, Shopmat espère que son offre touchera 50000 étudiants dès cette année et qu'au moins 1000 d'entre eux achèteront un ordinateur. A terme, la société compte également s'attaquer au marché français de l'éducation.

Participation aux frais

Le site belge compte également sur un coup de pouce indirect de certaines universités. `L'Université de Liège participe à hauteur de 250 euros à l'achat d'un ordinateur entrée de gamme par ses nouveaux inscrits´, explique le patron de Shopmat. `Cela se fait également dans certaines universités néerlandaises et, apparemment, l'UCL l'envisagerait aussi.´

Filiale à 100pc du groupe Systemat, Shopmat est un des très rares sites d'e-commerce belges qui rapporte de l'argent. `Nous ne pesons peut-être qu'un petit pour cent dans le chiffre d'affaires du groupe mais au moins, nous ne représentons pas 1pc de bénéfice en moins, comme c'est souvent le cas ailleurs´, sourit Marc Nagelmackers, qui espère réaliser un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros cette année, en croissance de 30pc par rapport à 2001.

© La Libre Belgique 2002