Entreprise

Le groupe de défense américain Lockheed Martin, important fournisseur du Pentagone, a annoncé vendredi qu'il mettrait 3.000 personnes en congé sans solde à partir de lundi en conséquence de la paralysie partielle des services gouvernementaux américains. Il prévient en outre que ce nombre devrait augmenter toutes les semaines dans le cas où cette situation, provoquée par un désaccord entre les républicains et les démocrates sur le budget fédéral, se prolongerait.

Lockheed Martin, qui fabrique entre autres les avions de chasse multirôle F-35, explique dans son communiqué que les salariés concernés ne peuvent pas travailler parce que le site gouvernemental où ils le font est fermé, ou parce que l'inspection obligatoire de leur production par des agents du gouvernement ne peut pas être réalisée.

"Dans un effort pour minimiser l'effet pour nos salariés, nous leur recommandons d'utiliser leurs jours de vacances disponibles afin de continuer à percevoir leur rémunération et les avantages liés", a commenté la PDG du groupe de défense, Marillyn Hewson.

Un autre important fournisseur du Pentagone, le groupe industriel United Technologies (UTC), avait déjà annoncé la mise en congé sans solde à partir de lundi de 2.000 salariés de sa division d'aviation militaire Sikorsky, qui fabrique l'hélicoptère Black Hawk. Lui aussi avait prévenu que ce chiffre risquait de monter, faisant état de 5.000 personnes touchées si le blocage persistait jusqu'en novembre.