Entreprise

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe Electrabel a atteint 13,507 milliards d'euros en 2006, soit une hausse de 10,6 pc par rapport à 2005, a annoncé jeudi Electrabel dans un communiqué. La croissance organique s'élève à 13,6 pc. La vente d'électricité a augmenté de 17 pc, le chiffre d'affaires de ce secteur atteignant 9,6 milliards d'euros en 2006. Cette hausse a surtout été marquée hors Benelux (+37,1 pc). Les ventes de gaz ont pour leur part augmenté de 32,1 pc (2,4 milliards d'euros).

Par ailleurs, le chiffre d'affaires relatif aux "services et divers" a diminué de 31,8 pc, s'élevant à 1,48 milliard d'euros en 2006 contre 2,17 milliards d'euros en 2005. Cette baisse s'explique notamment "par la cession d'Electrabel Netten Vlaanderen (- 784 milliards d'euros) et de Brussels Network Operator (-87 milliards d'euros)", explique Electrabel.

La croissance organique des ventes de l'électricité s'élève à 1,254 milliard d'euros, en hausse de 15,4 pc. "Cette croissance reflète à la fois une augmentation en volume (6,2 pc) et une augmentation des prix de marché", note l'entreprise. Pour le secteur du gaz, la croissance organique a atteint l'année dernière 166 milliards d'euros (+7,6 pc), "sans tenir compte de l'effet de la hausse de 359 milliards d'euros du prix du gaz répercuté aux clients finaux, et l'impact de la première consolidation de Rendo et Cogas".

La maison mère d'Electrabel, Suez, a enregistré en 2006 un chiffre d'affaires de 44,3 milliards d'euros, soit une hausse de 6,7 pc par rapport à 2005. La croissance organique, pour laquelle l'effet positif de la hausse du prix du gaz n'a pas été pris en compte, s'élève à 8,2 pc, a indiqué Suez. Cette croissance organique de 8,2 pc est supérieure à l'objectif annoncé de 7 pc et révèle une nette accélération par rapport à 2005 (6,3 pc). (Belga)