Entreprise

BRUXELLES

Prises de bénéfices

APRÈS AVOIR ENGRANGÉ 2,4PC LORS DE LA PREMIÈRE SÉANCE DE L'ANNÉE. ], l'indice Bel 20 devait consolider ses gains vendredi en reculant de 1,63pc à 2040,33 points. En forte hausse la veille, Fortis et Dexia reperdaient 1,77 et 4,65pc aux derniers cours de 17,20 et 11,90 euros dans un secteur où la KBC (30,94) reculait de 0,16pc. Les holdings étaient partagés avec 0,45pc de hausse en GBL (40,00) et 1,21pc de baisse en Almanij (32,60). Umicore (41,87) s'appréciait de 1pc, au contraire de Solvay (65,25) qui reperdait 3,9pc; UCB (29,02) et Spector (11,50) reculant de 3,2 et 1,7 pc tandis que Omega Pharma (27,00) s'appréciait de 0,9pc à l'opposé de Docpharma (23,00) qui chutait de 3,3 pc. Colruyt (52,00) et Delhaize (18,46) confirmaient finalement des reculs de 1,8 et 0,2pc en compagnie de Carestel (4,55) qui abandonnait 3,2pc. D'Ieteren (128,0) cédait toujours 0,5pc sans aucune animation tandis que Bekaert (44,90) et CMB (54,95) s'appréciaient de 1,4 et 3,9pc en compagnie d'Interbrew (22,23) qui valait 0,6pc de plus que jeudi. Cofinimmo (100,5) gagnait 0,3 pc mais se distinguait par un important volume de 29760 titres échangés. Zenitel (6,00) et Real Software (1,50) rebondissaient de 7,1pc chacune alors que Dolmen (7,43) et Punch (27,80) progressaient de 9,7 et 6pc. Arinso (7,50) et Barco (50,00) gagnaient de même 5,3 et 2,4 pc mais Quest For Growth (5,20) et Econocom (3,90) plongeaient de 7,8 et 2pc.

EUROPE

On respire!

LES PLACES BOURSIÈRES EUROPÉENNES. ]ont subi des ventes au cours de la deuxième séance de l'année, après la forte progression des cours enregistrée jeudi. Après une année 2002 noire, les Bourses avaient notamment été rassurées jeudi par un bon indice d'activité du secteur industriel aux Etats-Unis. Les boursiers ont donc pris une part de leurs bénéfices, ce qui a pesé sur le comportement des indicateurs de tendance. A la clôture, les marchés européens affichaient des variations modestes, mais conservaient tous les forts gains (+ 4,28pc pour Paris à 3187,88 points après - 33,75pc sur l'ensemble de 2002, +7,34pc pour Francfort après - 45pc en 2002) enregistrés la veille dans la foulée de Wall Street. Paris a terminé vendredi en baisse de 0,22pc et Londres de 0,11pc. Francfort, reculait de 0,41pc. A Zurich, l'indice suisse SMI se distinguait par contre par une envolée de plus de 5pc. Mais ce marché avait gardé ses portes closes jeudi. A Francfort, SAP menait la marche, progressant de 4,67pc à 85,33 euros après la publication de commentaires positifs de Salomon Smith Barney. SAP contribuait ainsi à tirer le secteur vers le haut: Infineon, notamment, était en hausse de 3,41pc à 7,89 euros.

WALL STREET

Consolidation

LA BOURSE AMÉRICAINE A CONNU UNE SÉANCE DE CONSOLIDATION. ]vendredi après son envolée de jeudi, le Dow Jones n'abandonnant que 0,07pc (- 5,83 points) à 8601,69 points et la Bourse électronique Nasdaq gagnant 0,16pc (+ 2,17 points) à 1387,02 points. Le Standard and Poor's 500, a quant à lui cédé 0,05pc (-0,43 point) à 908,60 points.

Le marché obligataire a regagné un peu de terrain après la liquidation de jeudi, le rendement de l'obligation du Trésor à 10 ans baissant à 4,019pc contre 4,041pc jeudi soir et celui de l'obligation à 30 ans à 4,948pc contre 4,968pc. Du côté des entreprises, le numéro un mondial du bricolage Home Depot a revu à la baisse ses prévisions de bénéfice par action (BPA) pour l'année fiscale 2002/2003 à un chiffre compris entre 1,53 USD et 1,55 USD contre 1,57 USD précédemment. Son titre a chuté de 14,07pc à 21,38 USD.

© La Libre Belgique 2003