Entreprise

Le champ d'application de la taxe Caïman a (encore) été modifié. Les OPC privés et fonds dédiés sont visés. C'était prévu. La détention d'un bien immobilier en société en France soulève le débat.

La complexité nuit en tout. C’est la morale de l’histoire belge suivante qui concerne la taxe Caïman, encore appelée taxe de transparence.

Le gouvernement, lors du Conseil des ministres du 8 juin, a pris la décision d’étendre le champ d’application de cette fameuse taxe qui, depuis son introduction en 2015, n’en finit pas de susciter les polémiques, juridiques et/ou budgétaires.

(...)