Entreprise

Après le mouvement social de septembre dernier qui a paralysé durant plusieurs jours Tecteo, voici venu le temps des comptes pour l’ex-ALE, l’intercommunale de télédistribution, de services Internet et de téléphonie. Selon nos informations, la grève des travailleurs aurait coûté environ 1,1 million d’euros à l’entreprise. Il s’agit principalement des coûts du dédommagement et des notes de crédit que Tecteo a été obligée de consentir au profit de ses clients pénalisés par la grève des travailleurs. Par ailleurs, l’intercommunale mixte liégeoise qui est à la fois un Gestionnaire de réseau de distribution (GRD) d’électricité et un fournisseur de service multimédia (sous la marque VOO) aurait perdu près de 2 000 clients Internet. L’ex-ALE a perdu plus de clients si on tient compte des abonnés à la télédistribution qui sont passés à la concurrence (Belgacom).

Les travailleurs avaient entamé une grève le 19 septembre pour protester contre le nouveau statut du personnel et les économies (suppression de primes, etc.) que la direction souhaitait leur imposer. Devant l’intransigeance de la direction, certains travailleurs en grève ont procédé à des coupures de la télédistribution et de la connexion Internet de plusieurs clients de l’intercommunale. Une attitude qui, d’après plusieurs observateurs, ne ferait que fragiliser Tecteo dans son ambition de concurrencer Belgacom notamment en matière d’offre "triple-play" (TV-téléphonie-Internet). Après 15 jours de grève, syndicats et direction de Tecteo ont finalement enterré la hache de guerre non sans avoir signé un accord sous la supervision directe de plusieurs responsables politiques liégeois (les ministres Jean-Claude Marcourt/PS et Michel Daerden/PS, le bourgmestre Willy Demeyer/PS, etc.). La direction a fini par faire marche arrière et céder aux exigences des travailleurs (maintien de la prime barémique, du treizième mois et de l’évolution de carrière).

En contrepartie, le personnel qui a repris le travail le 2 octobre a accepté le régime des 38 heures de travail hebdomadaire contre 36 heures précédemment et la perte de deux jours de congé. Outre la perte sèche liée aux dédommagements et aux notes de crédit pour les abonnés, Tecteo devra allonger environ 3 millions d’euros pour rencontrer les exigences des travailleurs qu’elle a dû accepter.

Sur un autre plan, le projet d’un rapprochement entre Tecteo et l’Association liégeoise du gaz (ALG) est plus que jamais d’actualité. Surtout que d’après Mc Kinsey, ce scénario permettrait de réaliser des économies d’échelle d’environ un million d’euros par an. Et dans le cadre d’un grand jeu de chaises musicales, Willy Demeyer devrait quitter la présidence de l’ALG pour celle d’Intradel. "Rien n’est encore décidé et rien n’est exclu. Tout sera réglé dans un maximum de 15 jours", nous a confié le bourgmestre Demeyer.