Entreprise

Pour les uns, les dirigeants d’entreprise par exemple, le site sera un centre de sensibilisation à la réalité et aux effets concrets de cyberattaques en tous genres. Pour les autres, responsables IT et/ou sécurité, venus de PME, de grandes entreprises ou de services publics, il sera un centre d’entraînement à la cybersécurité. Sans oublier les chercheurs en quête d’une plate-forme d’expérimentation et de développement et les étudiants désireux de se confronter de plus près à la réalité.

Voilà ce que propose d’être le nouveau CyberLab qu’a inauguré le groupe Thales, voici quelques jours, sur son site à Tubize. Le centre mise à fond sur le "cyber-réalisme". Le labo propose en effet des bancs de tests et des exercices de simulation réalistes de cyberattaques, selon des scénarios préexistants, imaginés par Thales et son partenaire (breton) Diateam, ou conçus sur mesure avec les clients. Ceux-ci peuvent demander à ce que l’exercice se passe sur une représentation virtuelle de leur environnement, avec ses spécificités, technologiques mais aussi sectorielles. Des simulations pour environnements industriels, avec infrastructure Scada et PLC, sont par exemple possibles. La société peut même venir au Cyberlab avec ses propres équipements pour les brancher sur l’environnement virtuel.

Durée de la formation : de quelques heures à une semaine. Autres services proposés : la validation d’une stratégie de sécurité, au niveau de l’architecture informatique et des données, et un accompagnement pour le développement de produits pensés dès le départ dans un souci de sécurité intégrée ("security by design").

Signalons encore que, pour renforcer l’équipe du CyberLab, notamment dans le domaine des systèmes industriels, Thales envisage des partenariats avec des acteurs locaux spécialisés en (cyber-) sécurité.