Entreprise

Total a inauguré, mardi à Ruisbroek, sa première station hydrogène en Belgique, sur la E19 en direction de Paris. Selon la firme, l'hydrogène est l'un des carburants "prometteurs pour le futur ", sa combustion produisant de l'énergie sans émettre de polluants ni de CO2. "L'objectif de ce projet est d'accumuler de l'expérience sur la production, le stockage, la distribution et l'utilisation d'hydrogène comme une des pistes d'énergies renouvelables respectant l'environnement dans une perspective à moyen ou long terme", a expliqué Miguel del Marmol, patron de Total Belgique. A l'heure actuelle, le pétrolier dispose déjà de deux stations identiques en Allemagne (Berlin et Munich), où le concept existe depuis 2002. Le site de Ruisbroek distribuera de l'hydrogène liquide stocké à -253 degrés dans un réservoir aérien. Il ravitaillera les BMW Série 7H2, des véhicules de démonstration utilisés notamment par des Commissaires européens. A l'avenir, l'installation pourra également être utilisée pour la distribution d'hydrogène gazeux à d'autres véhicules (autos, bus), "en fonction des développements du secteur ". "Pour l'instant, nous sommes dans une phase d'innovation. Avant de passer à la production de véhicules de série, nous devrons encore franchir de nombreux obstacles", a de son côté souligné Philippe Dehennin, président et CEO de BMW pour la Belgique et le Luxembourg.