Entreprise

Illégal ! C'est ainsi que Test-Achats qualifie le comportement de certaines banques à l'égard de clients qui ont présenté un découvert sur leur compte à vue récemment. L'organisation de consommateurs a réalisé une enquête le 1er mai. Or, entre le 1er février et le 31 mai, le taux légal maximum pour les intérêts débiteurs sur un compte à vue s'élevait à 13 pc.

"Pourtant, il est apparu que plusieurs banques appliquaient un taux débiteur supérieur à ce maximum", relève Test-Achats. "Cela concernait les banques suivantes : Axa, Banca Monte Paschi Belgio, Banque du Brabant, Centea, Crédit professionnel interfédéral, Delta Lloyd, Deutsche Bank (mais uniquement pour son compte Internet) et Dexia. A l'exception de la Deutsche Bank (13,5 pc pour son compte Internet), ces banques pratiquaient des intérêts débiteurs de 14 pc."

Plusieurs banques répondent

Test-Achats a alors contacté toutes ces banques pour leur faire part du problème. Les réponses que l'organisation de consommateurs a obtenues diffèrent. "La Banque du Brabant et Centea ont indiqué qu'en dépit de ce qui était indiqué sur leur tarif, elles avaient bel et bien appliqué un taux de 13 pc", explique Test-Achats dans un communiqué publié hier. "Banca Monte Paschi Belgio, le Crédit Professionnel Interfédéral et la Deutsche Bank (pour son compte Internet) ont reconnu leur erreur et ont indiqué qu'elles allaient rembourser l'intégralité des intérêts perçus aux clients lésés, comme prévu par la loi", indique encore le communiqué. "Axa a également reconnu son erreur et indique qu'aucun de ses clients ne sera défavorisé étant donné que les intérêts débiteurs ne seront comptabilisés qu'en fin d'année, et que le calcul tiendra compte du taux correct", précise Test-Achats. Quant à Delta Lloyd, elle "n'a pas encore réagi à notre courrier", regrette l'organisation.

Dexia : 3,64 millions à payer

Le cas de Dexia est plus problématique. "Elle reconnaît son erreur, mais propose uniquement de rembourser la différence entre le taux appliqué et le maximum légal à l'époque, alors que la loi prévoit que le montant total des intérêts perçus doit être remboursé", souligne Test-Achats.

Chez Dexia, on reconnaît une "erreur administrative" et on précise que "280000 euros ont été remboursés aux clients, soit un peu moins de 50 centimes par compte". Selon nos calculs, le problème aurait donc touché quelque 600 000 comptes à vue Dexia.

Dexia précise tenir un comité de direction, ce mercredi, sur la question d'un éventuel remboursement intégral des intérêts. Selon une source au sein de la banque, la direction devrait y approuver cette solution conforme à la loi. Selon nos calculs, la banque devrait alors débourser la coquette somme de 3,64 millions d'euros. L'"erreur administrative" aura coûté cher. En outre, l'étude de Test-Achats souligne que des comptes à vue, présentés comme "gratuits" par certaines banques, ne le sont pas vraiment en pratique. Et d'épingler le compte à vue de Record Bank, le compte "ING Lion Account" et le compte Citibank.