Entreprise

Le marchand de sodas et de boissons non-alcoolisées américain Coca-Cola a dépassé les attentes au premier trimestre à la faveur d'un regain d'intérêt pour les produits de sa marque phare comme Coca-Cola Zero Sugar ou Diet Coke. Son bénéfice net a augmenté de 16% sur la période pour s'établir à 1,37 milliard de dollars. Par action et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street , son bénéfice s'affiche à 47 cents, soit légèrement au-dessus des prévisions du marché.

Son chiffre d'affaires a certes baissé de 16% à 7,63 milliards de dollars, mais ce repli est principalement le résultat du désengagement du groupe de ses activités d'embouteillage, cédées à des franchisés.

Son chiffre d'affaires organique a progressé de 5%.

Alors que Coca-Cola a longtemps pâti des changements d'habitude de consommation défavorables aux boissons sucrées, la société est parvenue à faire progresser ses ventes en volume de 3% grâce notamment à "une accélération dans les contenants plus petits, prêts à consommer", remarque le groupe.

Les produits de la marque Coca-Cola "ont représenté le plus important contributeur" à cette croissance, le groupe capitalisant notamment sur le "Coca-Cola Zero Sugar" et de nouveaux parfums et emballages développés pour le "Diet Coke".

Outre la célèbre boisson éponyme, le groupe d'Atlanta commercialise les eaux Dasani, les boissons énergisantes Powerade, les thés froids Nestea ainsi que toute une gamme d'autres sodas comme Fanta et Sprite.

L'action montait de 1,21% à 44,50 dollars dans les échanges de pré-séance à Wall Street vers 12h50 GMT.