Entreprise Le constructeur japonais entend rattraper son retard en ralliant la Silicon Valley.

L’accord avec Toyota fait passer la conduite autonome à un tout autre niveau. "Des centaines de voitures seront concernées dans un premier temps", a déclaré un porte-parole du constructeur à l’AFP. Le groupe japonais dit prévoir "le début des déploiements pilotes en 2021".

(...)