Entreprise

Performances. Ce sont 8 des 9 membres de l’équipe d’employés que gère Sébastien Hanrez, manager technique au niveau du réseau chez KPN Group Belgium/Base, qui font du télétravail. "Ils ont le choix entre le mardi et le jeudi. Les autres jours, l’équipe se retrouve au complet au bureau", explique Sébastien Hanrez. Dans cette entreprise de télécoms, quelque 40 % des travailleurs du siège font du homeworking. "Il n’est pas accessible aux collaborateurs des fonctions de ventes ou dans les BASE shops", explique Florence Muls, responsable de la communication du groupe.

Pour Sébastien Hanrez, sa journée de télétravail "fait du bien. On le sent dans le rythme de la semaine. D’un point de vue privé, cela me permet de conduire et d’aller chercher les enfants, d’éviter les bouchons Et d’un point de vue professionnel, c’est une journée où je peux mieux me concentrer en étant moins dérangé". Des contrôles, KPN n’en fait pas. "Ce qui compte c’est l’efficacité en général et les résultats en fin de mois. Depuis que nous faisons du télétravail, les performances ont même augmenté".