Entreprise

La belle saison n'est pas encore finie que, déjà, les indications se suivent qui font état d'un bilan estival positif. L'Association belge des tour-opérateurs (ABTO) indique que pour l'instant, c'est le statu quo entre 2006 et 2005 avec un été 2006 en bonus qui suit un hiver en chute de 12,3 pc. Plus précisément, selon les chiffres du Wes (le bureau d'étude économique de Flandre occidentale) sur lesquels se base l'ABTO, au 31 juillet, les vacances en avion étaient en croissance de 2,4 pc. Avec à la hausse, l'Italie (+31 pc), le Maroc (+20 pc) et la Grèce (+18 pc). A la baisse par contre, Dubrovnik (-22 pc), la Bulgarie (-20 pc) et la Turquie (-24 pc). La Turquie, première destination avion pendant l'été 2005 selon l'ABTO (les voyages à forfait représentent en Belgique près de 3 vacances sur 10), a subi, en début d'année, l'impact de la grippe aviaire. Elle rattrapait peu à peu son retard, grâce notamment aux décisions de dernière minute - celles-ci sont estimées bon an mal an entre 10 et 12 pc du total des réservations - quand Antalya fut touchée le 28 août par une explosion qui a fait 3 morts. Les tour-opérateurs (T.-O.) restent cependant confiants sur la suite des réservations turques.

Thomas Cook (marques Thomas Cook, Neckermann et Pegase), qui présentait mercredi ses brochures d'hiver, pointait aussi la «progression remarquable des réservations tout compris, jusqu'à 66 pc du volume total» et le «lancement réussi de la destination Montenegro» (4 300 clients). Le T.-O. a aussi constaté une augmentation de la demande pour les locations de maisons avec piscine en France et, plus généralement, en Europe, et pour les forfaits bien-être.

Toussaint, Carnaval en vue

Cet été, toujours d'après les chiffres du Wes, le long-courrier a augmenté de 11,5 pc, notamment vers le Sri Lanka, l'Afrique du Sud et la Thaïlande. En diminution, le Sénégal et le Mexique. De leur côté, les city-trips ont eu la cote (+8,4 pc) avec un beau succès de Valence, Athènes et Berlin (le sud, toujours) et une chute de New York et Londres. Au rayon des déplacements de courte durée, on parle aussi désormais de «shortbreaks», moins centrés autour d'une ville que les city-trips, alliant visite et détente: 3 à 4 jours à Louxor ou Marrakech par exemple, ou Malte qu'inaugure Thomas Cook cet hiver.

Pour la saison prochaine justement, et d'après les premières réactions des clients, le démarrage est bon chez le T.-O. Maroc, Egypte et Tenerife ont le sourire; la Turquie, moins demandée en hiver, est à la traîne. Il relève déjà une forte demande pour les vacances de Toussaint (+40 pc et 8 vols supplémentaires). Quant aux sports d'hiver, Hans Swinnen, CEO, insiste:

«Il y a une forte pression sur les lits pour le Carnaval car plusieurs pays ont congé la même semaine». En outre, le T.-O. qui présente notamment cette année le Thomas Cook Village à Arc 1950 (logement seul ou formule club), observe une demande croissante pour des hébergements plus luxueux. Enfin, en long-courrier, Thomas Cook lance le Brésil et propose un vol direct vers Zanzibar.

© La Libre Belgique 2006