Entreprise

Un conseil d'entreprise extraordinaire a été convoqué ce jeudi à 14h00 chez Carrefour Belgique, a appris lundi l'agence Belga de sources syndicales. L'information a été confirmée par la direction. 

Cette convocation intervient alors que le groupe de distribution doit annoncer mardi matin à Paris un "plan de transformation" dont rien n'a jusqu'à présent filtré.

Carrefour a reconnu la semaine dernière avoir connu en 2017 "une année globalement difficile" malgré une hausse de 3% de ses ventes, à 88,24 milliards d'euros. Les ventes de l'enseigne française en Belgique se sont chiffrées à 4,375 milliards d'euros (+0,3% en comparable).

Du côté syndical, on se veut prudent. "Un conseil d'entreprise belge permettra d'avoir des informations claires sur la Belgique. Je ne préjuge pas de ce qui sera annoncé ou pas", indique Myriam Delmée, vice-présidente du Setca.

"C'est assez rare comme procédure. L'arrivée du précédent CEO n'avait pas donné lieu à un conseil d'entreprise. On se doute que cela ne sera pas pour un verre de nouvelle année...", souligne pour sa part Delphine Latawiec, de la CNE Commerce.

Le conseil d'entreprise de jeudi concerne tant les hyper que les supermarchés Carrefour.

La direction de Carrefour confirme la tenue d'un conseil d'entreprise extraordinaire jeudi au siège d'Evere. "C'est une manière classique d'informer les travailleurs" au sujet d'annonces importantes, indique le porte-parole du groupe de distribution.

Carrefour Belgique emploie actuellement environ 11.500 personnes au siège d'Evere, dans environ 85 magasins en gestion propre et dans les services d'appui. Par ailleurs, plusieurs centaines de magasins Carrefour sont gérés par des franchisés.

En 2010, Carrefour avait mené une importante restructuration en Belgique qui s'était soldée par la fermeture de 11 implantations et la vente à Mestdagh de 16 supermarchés, ce qui avait coûté un millier d'emplois (sans licenciement sec).