Entreprise

Depuis 1965. L’histoire de Volvo à Gand remonte à l’année 1965. Alors en pleine expansion, le constructeur suédois cherche un meilleur accès au marché européen. Dans une Belgique aux réseaux routiers et ferroviaires très denses, Gand est idéalement placé grâce à son canal maritime. Au départ, il n’y avait que la chaîne d’assemblage final, à laquelle sont venus s’ajouter, dès 1972, le montage de la carrosserie nue par soudage et l’atelier de peinture. L’histoire de Volvo à Gand commence par l’Amazon, devenue une voiture classique très désirable depuis. Y furent produits les modèles 140, 240, 740, 850 ainsi que S60, S70 et V70 jusqu’en 2000.

L’usine a considérablement modernisé son outil, ce qui lui permet de produire, actuellement, cinq modèles différents, basés sur deux plateformes, le tout sur une et même chaîne d’assemblage. Seul le montage-soudage des carrosseries est réalisé sur une double ligne, en fonction de la taille de la plateforme. Les modèles XC60 et S60 sont basés sur la plateforme moyenne. Sur la petite sont construites les C30, S40 et V50. A partir du lundi 14 mai, ces deux derniers modèles seront remplacés par la nouvelle V40. Employant 4 700 personnes environ, l’usine gantoise a bénéficié de 55 millions d’euros d’investissements en 2011, principalement pour préparer le lancement du nouveau modèle. Ils ont essentiellement porté sur de nouvelles techniques et de nouveaux matériels pour le soudage carrosserie et l’assemblage final. Cette année, 52 millions sont encore prévus, pour la modernisation de l’atelier de peinture, cette fois. DS