Entreprise C'est une maison horlogère belge qui a été choisie pour imaginer une montre hommage à l'occasion du centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.

Si la Belgique est surtout connue à l'étranger pour ses frites et ses bières, le plat pays excelle dans de nombreux autres domaines dont celui de l'horlogerie. C'est d'ailleurs une petite victoire pour ce secteur cette année puisque c'est une de ses maisons qui a eu l'honneur de réaliser la montre hommage à l'armistice de 1918. C'est Col & MacArthur, une société qui a vu le jour il y a cinq ans seulement, qui a imaginé le précieux objet qui a été offert à Emmanuel Macron et Angela Merkel à Rethondes. La montre éditée en 1918 exemplaires devrait également être offerte au président américain, Donald Trump. 

La montre fait référence à l'armistice grâce à différents détails: le bleuet français à la place du 11 (heure officielle de l'armistice), les initiales d'Augustin Trébuchon (le dernier soldat mort sur le champ de bataille) et enfin, la date du 11/11/18 inscrite sur la cadran. 

La maison horlogère belge qui a réalisé l'objet a été fondée par Sébastien Colen (ingénieur liégeois de 33 ans) et Iain Wood-MacArthur (ancien de la garde écoissaise de Buckingham) il y a cinq ans. Col & MacArthur a reçu, peu de temps après sa création, une licence du ministère de la Défense britannique pour fournir la garde royale de Buckingham Palace. Un honneur pour la société basée à Bassenge, en province de Liège, qui, malgré son jeune âge, se distingue déjà sur la scène européenne.