Entreprise

L'Afrique du Sud est un partenaire important de la Belgique et de la Wallonie en particulier. Les exportations wallonnes vers l'Afrique du Sud se sont élevées l'an dernier à 2,5 milliards de rands (271 millions d'euros) sur un total de 7 milliards de rands (758 millions d'euros) pour l'ensemble de la Belgique. Ce qui fait de l'Afrique du Sud notre dixième partenaire commercial.` Alors que la Flandre exporte essentiellement des produits liés aux secteurs alimentaire et bien entendu des diamants qu'il est toutefois difficile de comptabiliser exactement puisqu'ils sont souvent importés puis réexportés, la Wallonie elle vend surtout des équipements électriques, électroniques et mécaniques ´ explique Jean-louis Croughs, l'attaché commercial en Afrique du Sud de l'Agence wallonne à l'exportation (Awex).

En sens inverse, l'Afrique du Sud exporte surtout des fruits (entiers ou en jus) et de la viande (notamment d'autruche). Le montant total des exportations sud-africaines vers le Belgique est assez comparable à celui des importations.` Le pays a un énorme besoin de produits technologiques relève Jean-Louis Croughs car pendant l'apartheid et face à l'embargo, il a développé ses propres technologies qui sont maintenant vieillissantes ´.

Si les échanges commerciaux sont relativement importants, les investissements sur le sol sud-africain semblent par contre plus difficiles à attirer.

Les craintes de voir le pays confronté à une instabilité de plus en plus importante limitent les flux de capitaux. Les plus pessimistes n'hésitent en effet pas à pronostiquer une véritable explosion sociale d'ici 5 à 10 ans. Le gouvernement devra en effet agir énergiquement et rapidement s'il veut éviter que le sentiment de revanche de la population noire et les rancoeurs des afrikaners qui estiment être dépossédés de leur culture ne finissent par dégénérer gravement.

Il n'empêche, pour l'instant l'Afrique du Sud reste le moteur de l'ensemble du continent africain. ` C'est ici que tout se passe. L'Afrique du Sud est la porte d'entrée des autres pays d'Afrique. Je rencontre ici des hommes d'affaires du Congo, de l'Angola, du Nigéria,... Dès qu'ils ont fait fortune, c'est ici qu'ils viennent s'établir ´ précise le représentant de l'Awex.

Ce dernier estime que l'Europe ne doit pas craindre la concurrence de l'Afrique du Sud sur son propre sol mais bien sûr le reste du continent africain. ` Les Sud-Africains sont très demandeurs de joint ventures avec les Européens afin de faire des affaires sur le reste du continent, notamment en Afrique de l'ouest´.

Siva P. Pillay, l'un des responsables d'ACSA la société qui gère notamment l'aéroport de Johannesbourg dit exactement la même chose.` Johannesbourg est la porte d'entrée de l'Afrique du Sud et de l'Afrique dans son ensemble ´ a-t-il expliqué lors de la cérémonie qui s'est déroulée à l'aéroport à l'occasion du lancement de la ligne Bruxelles-Johannesbourg-Bruxelles.

La région de Johannesbourg représente en effet à elle seule 40pc du PNB sud-africain et 9pc à l'échelle continentale. C'est dire si le potentiel est important.

D'ailleurs Pour Siva P. Pillay, il n'y a pas le moindre doute, la Sobelair lance sa première ligne régulière ` at de right place, at the right time ´.

© La Libre Belgique 2002