Entreprise

Le parquet général de Bruxelles compte créer une plateforme de lutte contre les "sociétés dormantes" alors que près d'un tiers des sociétés ayant leur siège à Bruxelles n'ont pas déposé leurs comptes depuis trois ans, rapportent L'Echo et De Tijd mercredi. Selon un chiffre de la Centrale des bilans de la Banque nationale de Belgique, en octobre 2017, 33.000 des 110.000 sociétés qui ont leur siège à Bruxelles n'ont pas déposé leurs comptes durant les trois dernières années.

Le parquet général veut mettre fin au "cauchemar des sociétés dormantes". Dans son discours de rentrée auprès de la cour du travaille procureur général de Bruxelles, Johan Delmulle, a annoncé la création d'une "plateforme" composée de magistrats, de policiers, de la Banque carrefour des entreprises, de l'ONSS, du fisc et de l'Inspection économique. Ces sociétés dormantes sont propices pour les fraudeurs et le blanchiment d'argent, explique L'Echo.

La première réunion de cette nouvelle plateforme, lancée sur une idée de la DR5, la section "eco-fin" de la police fédérale, se tiendra à la fin du mois.