Entreprise L’accélération de la lutte contre la fraude fiscale et la réforme civile du droit des successions poussent au questionnement. Petit tour d’horizon.

Nombreux sont les contribuables belges qui s’interrogent actuellement sur la régularité des capitaux qu’ils détiennent à l’étranger, parfois depuis de très nombreuses années, et ce, même s’ils ont procédé à une DLU bis ou ter. Plusieurs facteurs expliquent ce questionnement. Parmi ceux-ci, l’accélération de la lutte contre la fraude fiscale et la réforme civile du droit des successions.

Petit tour d’horizon.