Entreprise

En une dizaine de jours, quelque 7 200 jeunes se sont fait piéger par le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (Crioc) qui a mis en ligne un site Internet factice afin de sensibiliser aux atteintes à la vie privée que subissent les jeunes sur Internet. Sur ce site, l'organisation tente, via une fausse offre commerciale, de soutirer aux jeunes internautes des données personnelles ainsi que les adresses e-mail de leurs amis. Concrètement, les jeunes internautes de moins de 21 ans qui se rendent sur le site Internet www.celbel.be se voient présenter une offre des plus alléchantes : téléphoner et envoyer des SMS pendant une année entière sans devoir payer un sou, à condition toutefois que le jeune communique sur le site l'ensemble de ses données personnelles et invite quelques amis ou amies à profiter à leur tour de cette offre "fantastique". "Mais souvent, il ne faut pas se fier aux apparences. C'est également le cas ici car à la fin du procédé arrive une douche froide ! Pas de communication gratuite, pas de SMS... Mais bien une information utile sur le respect (ou manque de respect) de la vie privée sur Internet fournie par le site informatif www.web4me.be, vers lequel le jeune est référé à la fin du parcours", explique le Crioc dans un communiqué, précisant avoir voulu "tester à quel point les jeunes sont négligents avec la divulgation d'informations personnelles sur le Net". Le site Internet www.celbel.be a été lancé le 1er avril, dans le cadre du Programme européen "Safer Internet", afin de sensibiliser les jeunes aux risques qu'ils courent sur Internet. "Un des problèmes les plus fréquents est le manque de protection de la vie privée", estime le Crioc.

Selon lui, 85 pc des sites internet pour jeunes ne se conforment pas à la législation sur le respect de la vie privée.