Entreprise

La ministre-président flamand Geert Bourgeois, arrivé à New Delhi lundi soir dans le cadre de la visite d'Etat, estime que le marché indien offre "énormément d'opportunités", a-t-il déclaré mardi à l'agence Belga. L'Inde est le 7e partenaire de la Flandre. De plus, celle-ci a pesé en 2016 dans 97,53% du total des exportations de la Belgique vers le pays de Gandhi. "L'Inde est la plus grande démocratie au monde et a la croissance la plus rapide, à hauteur de presque 7% chaque année", rappelle Geert Bourgeois.

La Flandre exporte vers l'Inde pour environ 8 milliards d'euros par an, principalement dans le secteur du diamant. "Nous voulons encore consolider ces échanges, mais nous devons aussi les diversifier, et il y a ici énormément d'opportunités."

Le ministre-président flamand constate également des priorités communes entre le nord du pays et l'Inde. "Les priorités de M. Modi concernent les domaines du Cleantech, les smart cities, l'agriculture, les infrastructures. Des domaines pour lesquels nos entreprises ont de l'expertise."

Geert Bourgeois, qui a rencontré mardi matin en présence du Roi et des autres ministres-présidents belges le Premier ministre indien, Narendra Modi, a par ailleurs communiqué à ce dernier son souhait de voir aboutir un accord de libre-échange entre l'Union européenne et l'Inde, "les discussions ayant été entamées en 2007".

L'Inde offre encore d'autres opportunités sur le plan du tourisme notamment, avec "une classe moyenne grandissante".

"Nous ne venons pas ici pour nous imposer. Nos deux pays ont une grande tradition de coopération, et nous sommes là pour renforcer cela", conclut le ministre.

Ce dernier ne souhaite par ailleurs pas s'exprimer au sujet de la situation en Catalogne dans le contexte de cette visite d'Etat.