Entreprise Pour la première fois, on dispose d’estimations chiffrées de la valeur ajoutée des 24 clubs professionnels.

C’est à peine croyable, mais il aura fallu attendre 2018 pour disposer d’une étude - "objective et indépendante", selon son auteur (Deloitte Belgium) et commanditaire (Pro League) - donnant une évaluation chiffrée de l’impact du football professionnel belge sur notre économie ! "C’est la première fois que nous disposons d’une telle étude, a expliqué Pierre François, patron de la Pro League, lors de la présentation de l’étude, lundi. Notre ambition est que l’on puisse désormais publier un tel rapport chaque année."

Les répercussions du foot "pro" dépassent largement le périmètre des salaires versés aux joueurs ou du million de supporters enregistrés en ligne au niveau des 24 clubs. "Des secteurs tels que l’hôtellerie, la construction, les biens de consommation et les médias sont étroitement liés au foot pro", indique Sam Sluismans, Partner chez Deloitte.

Alors, voici les principaux indicateurs que l’on peut extraire de ce premier rapport.

(...)