Entreprise

Une prolongation du recours à l'énergie nucléaire enrichirait Engie Electrabel annuellement de 850 millions d'euros selon un rapport du Bureau du Plan soumis à Marie Christine Marghem (MR), rapporte De Morgen mardi. 

Si les centrales nucléaires peuvent continuer à être exploitées, le fournisseur d'énergie peut produire du courant sous le prix du marché. Les producteurs qui investissent dans les panneaux solaires, les éoliennes ou les centrales au gaz sont donc dupes. La prolongation du nucléaire leur ferait perdre 321 millions d'euros par an.

Le Bureau du Plan met en garde que de telles pertes "peuvent retarder la transition énergétique car les investissements verts peuvent en souffrir, voire disparaître".