Entreprise

En matière de commercialisation, Iret Development, le promoteur de Rive Gauche, le centre commercial qui sera inauguré le 9 mars à Charleroi, est également dans la dernière ligne droite. Résultat, les rumeurs de l’installation de telle ou telle enseigne vont donc bon train. D’emblée, Raphaël Pollet, directeur de développement d’Iret Development, confirme que Nespresso et MAC Cosmetic sont bel et bien en phase finale de négociation mais, par contre, infirme la participation de Foot Locker (chaussures), de Camaïeu (vêtements) ou encore de NYX (cosmétiques).

Une locomotive de plus

Le principal bruit de couloir concerne toutefois l’arrivée à Charleroi de Burger King. Ce que Raphaël Pollet ne confirme pas, mais… n’infirme pas non plus, ce qui ne laisse plus vraiment planer le doute. Il se raconte même que, non seulement, l’enseigne américaine de hamburgers aurait signé son bail, mais également qu’elle serait fin prête pour le 9 mars, jour de l’ouverture du shopping. Et dans une cellule d’une taille tout à fait appréciable. Il s’agirait de ce fait du premier point de vente de la marque en Belgique. Et d’un Burger King tout neuf, c’est-à-dire ne procédant pas de la transformation d’un Quick. Suivront alors cette année, c’est du moins ce qu’indiquent diverses sources reprises par la presse ces derniers jours, la transformation de 5 à 7 Quick du pays, à commencer par celui de Namur en juillet. Une information que Burger Brands Belgium, la société qui a repris la marque Quick en Belgique et qui chapeaute donc désormais les deux enseignes concurrentes, n’a toutefois pas voulu confirmer.

Pour le reste, il n’y a pas de grands changements par rapport à ce que le développeur avait annoncé en octobre dernier. Sans compter les quelques boutiques du passage de la Bourse qu’Iret a acquises et qui n’ont pas encore trouvé preneur, dans le shopping proprement dit, il ne reste que deux ou trois surfaces à louer. "A la date d’aujourd’hui, 95 % des cellules sont signées, confirme Raphaël Pollet. Si on y ajoute celles qui sont en négociations avancées, on arrive à 98 %. Autrement dit, le centre affiche complet. Les 2 % restants, nous ne considérons pas qu’ils sont encore sur le marché, car nous avons déjà une liste d’attente de candidats potentiels. Et puis, un centre commercial occupé à 98 % est considéré comme globalement complet. Il ne faut pas oublier qu’il y a une saine évolution qui fait qu’en permanence, des surfaces sont en rotation avec de nouvelles enseignes."

Aucune des locomotives n’a en tous les cas changé d’avis : Primark, C&A, Zara, Pull&Bear, Kiabi, Bershka, H&M et Delhaize sont toutes en plein travaux. Et, hormis H&M, elles seront toutes fin prêtes le 9 mars. "H&M nous a, en effet, confirmé que quelques semaines supplémentaires lui seront nécessaires", note Raphaël Pollet. Quant à Primark, c’est dans le secret le plus absolu qu’elle travaille. Personne, pas même le promoteur, n’a pu voir ce qu’elle préparait derrière des vitrines copieusement masquées. "H&M n’est pas la seule à accuser un peu de retard, conclut-il. Mais le 9 mars, 85 % des magasins seront néanmoins ouverts."