Entreprise La compagnie irlandaise met tout en place pour empêcher les pilotes de négocier et s’organiser à un niveau européen. La lettre avait surpris plus d’une personne. Jeudi dernier, Michael O’Leary, le patron de Ryanair, écrivait à ses 4 200 pilotes en les suppliant de rester au sein de la compagnie aérienne irlandaise. Dans un document de quatre pages, dont "La Libre" a eu copie, le CEO s’excusait aussi auprès de ses pilotes. Il leur promettait de meilleures conditions de travail et un salaire revu à la hausse. Pour rappel, Ryanair a dû annuler plus de 20 000 vols entre septembre et mars prochain par manque de pilotes disponibles. La compagnie doit aussi faire face à une série de plaintes d’associations de consommateurs à travers l’Europe.

(...)