Entreprise Depuis quelques jours, des milliers de passagers aériens vivent le chaos. La compagnie aérienne Ryanair a annoncé qu’elle supprimerait 40 à 50 vols par jour jusque fin octobre, le tout sans donner d'explication aux voyageurs.

Pour Test Achats, cette situation est inacceptable. La société de défense des consommateurs critique l’incertitude et le doute dans lesquels Ryanair met ses clients.

Sur son site internet ce lundi, Test Achats rappelle la réglementation européenne en cas d'annulation:

  • plus de deux semaines avant le vol : Ryanair doit proposer une alternative au passager aérien. S’il la refuse, la compagnie doit le rembourser du prix du billet .
  • entre deux semaines et 7 jours avant le vol : idem + le passager a droit à une indemnisation financière, sauf si Ryanair lui propose un vol alternatif qui part au maximum 2 heures avant l’heure prévue et qui arrive au maximum 4 heures après l’heure d’arrivée prévue
  • moins d’une semaine avant le vol : idem + le passager a droit à une indemnisation financière, sauf si Ryanair lui propose un vol alternatif qui part au maximum 1 heure avant l’heure prévue et qui arrive au maximum 2 heures après l’heure d’arrivée prévue.

Ryanair a 8 jours pour réagir

Comme c'est le cas depuis ce week-end, Ryanair annule des vols moins d'une semaine avant leur départ. Pourtant, les voyageurs ne reçoivent aucune information à propos d'une quelconque indemnisation.

Pour cette raison, "Test Achats et ses organisations sœurs italiennes, espagnoles et portugaises, ont donc décidé de lui adresser une mise en demeure lui enjoignant de respecter son obligation d’information, et celle d’indemniser tous les passagers concernés par les annulations". La compagnie aérienne a 8 jours pour confirmer le respect de ses obligations légales. Si ce n'est pas fait, des actions judiciaires seront envisagées par les organisations de défense des consommateurs.