Entreprise Si vous avez acheté votre billet avant le 23 août, vous ne devez pas payer.

Le 23 août dernier, Ryanair annonçait sa nouvelle politique imposant le paiement systématique pour les bagages cabine pour tous les vols effectués à partir du 1er septembre.

Interpellé par cette décision, le ministre en charge de l’Économie et des Consommateurs, Kris Peeters (CD&V), a immédiatement demandé à l’Inspection économique de se pencher sur cette décision afin de juger de sa légalité.

Il ressort des investigations menées par le SPF qu’imposer le paiement pour les bagages cabine à des voyageurs ayant réservé leur billet d’avion avant qu’il ne figure dans les conditions générales de vente est illégal.

En clair, si vous avez réservé avant le 23 août et que vous voyagez après le 1er septembre, vous ne devrez pas vous acquitter de ce supplément.

Si les compagnies peuvent appliquer une surtarification dans certaines circonstances indépendantes de leur volonté (comme une hausse du prix du carburant), lorsque la décision est unilatérale et émane de leur propre chef, ce n’est pas le cas.

En revanche , une fois les modifications des conditions générales effectuées, le voyageur est averti à temps qu’il doit s’acquitter de ce montant. Ce qui signifie que si vous avez réservé votre billet d’avion après le 1er septembre, vous devrez dans ce cas-là bel et bien payer pour votre bagage cabine.

Le ministre Peeters a d’ores et déjà adressé un courrier à Michael O’Leary, CEO de Ryanair, pour l’avertir que si ces facturations illégales étaient appliquées, il intenterait des actions contre la compagnie irlandaise. Enjoignant au passage le CEO à modifier sa police liée aux bagages cabine pour les réservations antérieures au 23 août.