Entreprise

Weight Watchers, mondialement connu pour ses programmes d'aide à la perte de poids, a décidé de changer de nom pour mieux marquer son tournant vers une stratégie plus large de promotion du bien-être. L'entreprise s'appellera désormais WW.

Le nouveau slogan de l'entreprise emblématique, "Wellness that Works" (le bien-être qui marche), reflète son ambition d'élargir son horizon à un secteur en forte croissance et pas seulement aux méthodes permettant de perdre du poids.

Oprah Winfrey, elle-même une silhouette historique de la marque, investisseuse et membre du conseil d'administration, s'est dite convaincue que cette nouvelle stratégie était logique.

"Dès que j'ai choisi d'investir dans l'entreprise et de rejoindre le conseil d'administration, j'ai été convaincue que le rôle que peut jouer l'entreprise dans la vie des gens va bien au-delà d'un nombre sur une balance", écrit la milliardaire dans le communiqué de WW.

"Nous allons devenir le partenaire mondial du bien-être", proclame la PDG du groupe, Mindy Grossman.

"Quel que soit votre but --perdre du poids, manger plus sainement, bouger plus, développer un état d'esprit positif ou tout cela à la fois--, nous proposerons des solutions basées sur la science qui s'adapteront à la vie des gens", précise-t-elle.

WW compte s'appuyer sur la technologie pour toucher de nouveaux publics: son application sera remodelée le 4 octobre pour refléter ces changements, en même temps qu'un programme de récompense, appelé "Wellnesswins", pour inciter à faire des efforts dans tous les domaines.

WW a également conclu un partenariat avec Headspace, une société d'aide à la méditation, technique de relaxation qui connaît une explosion aux Etats-Unis.

Pour mieux séduire le public visé, l'entreprise promet aussi à partir de janvier 2019 de n'offrir que des produits maison sans sucres, colorants ou saveurs artificiels, et sans conservateurs.

Les nouveaux programmes d'aide à la perte de poids seront également disponibles par le biais des assistants vocaux d'Amazon, de Google et d'Apple, pour l'heure en version de test seulement. Ces appareils sont présents dans de très nombreux foyers aux Etats-Unis.

A 15H50 GMT, l'action gagnait 1,55% à la Bourse de New York.