Placements / Marchés L’opérateur postal a dévoilé son plan de croissance à l’horizon 2022. Sans convaincre à ce stade…

Une nouvelle claque boursière. Une de plus. Les actionnaires de bpost ont à nouveau passé une journée difficile jeudi : après un rebond de 4,57 % la veille, l’action de l’opérateur postal historique belge a, une nouvelle fois, dévissé de plus de 8 % en matinée pour clôturer sur une perte de 5,94 %.

Cela fait plusieurs mois maintenant (voir notre infographie) que l’action bpost est l’objet de grosses secousses. En cause, ses perspectives de croissance plusieurs fois revues à la baisse et jugées peu convaincantes. Autre problème : le rachat, annoncé en octobre dernier, de l’entreprise américaine Radial qui réserve visiblement quelques mauvaises surprises. Enfin, la difficulté d’allier croissance et rentabilité dans le processus de changement du "business model" de l’entreprise, confronté au déclin de la distribution du courrier traditionnel et à la montée en puissance du transport de paquets. Tentons d’y voir plus clair.

(...)