Placements / Marchés

Dans les banques, c’est le branle-bas de combat pour la mise en œuvre de la taxe des comptes-titres, qui est entrée dans une phase clé.

Contraintes de se soumettre à cette taxe "extrêmement complexe à appliquer" qui leur "demande beaucoup de travail" et leur "coûte beaucoup d’argent", les banques avouent qu’elles sont assaillies de questions de leurs clients. L’occasion de faire le point et d’identifier les problèmes qui subsistent en raison notamment de l’attente d’un arrêté royal, qui doit préciser certaines modalités d’application. "Il sera bientôt publié. Normalement la semaine prochaine", nous dit Anaïs Walraven, porte-parole du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), sans vouloir apporter plus de précisions.

1. Quel est le timing prévu dans la loi ?

(...)