Placements / Marchés

Soixante-six pour cent des Belges déclarent avoir un crédit et consacrent en moyenne 864 euros par mois à son remboursement, ressort-il d'une enquête publiée lundi et menée auprès de 1.000 Belges sur demande du programme d'éducation financière Wikifin, en collaboration avec De Tijd/L'Echo, Radio 2 et Bel RTL. Les Belges empruntent principalement pour des achats importants tels qu'un logement ou un véhicule.

Le Belge a 29 ans en moyenne lorsqu'il contracte son premier crédit logement, qui est la forme la plus courante de crédit. Plus le revenu est élevé, plus la chance de contracter un emprunt est grande: 71% des répondants à revenu plus élevé ont indiqué avoir (eu) un crédit hypothécaire. La proportion n'est plus que de 28% parmi les personnes à revenu plus faible.

Les citoyens affichent également souvent un crédit pour de petits achats, sans le réaliser. Pour 63% des personnes interrogées, un GSM "meilleur marché" assorti d'un abonnement fixe ne constitue pas une forme de crédit. Il en va de même de l'utilisation des cartes de crédit des grandes surfaces: 68% des participants à l'enquête ont déclaré qu'ils ne considèrent pas qu'il s'agit d'un emprunt. En outre, 60% des sondés ont fourni la même réponse en ce qui concerne les cartes de crédit bancaires.

15% des Belges disent utiliser une carte de crédit en cas de solde insuffisant sur leur compte à vue ou d'épargne. 8% puisent dans cette "réserve" pour acheter de la nourriture. Ce pourcentage grimpe à 12% parmi les personnes à plus faible revenu.

La banque reste le canal d'emprunt le plus souvent envisagé: 67% des participants à l'enquête pensent d'abord à leur établissement bancaire pour souscrire à un emprunt. 13% envisagent de s'adresser à leur famille.