Placements / Marchés

Une autre question demande aux personnes interrogées si elles préfèrent investir dans un projet concret ou dans un fonds qui investit lui-même dans plusieurs projets. 54 % préfèrent le concret et seulement 11 % sont prêts à mettre leur argent dans la deuxième option.

Les personnes non disposées à investir (24 %) dans ces placements et entreprises éthiques invoquent les raisons suivantes (dans l’ordre) : le manque de moyens financiers pour investir, le manque d’informations sur le sujet, le manque d’intérêt, la prise de risque trop importante, le manque de confiance dans ce type de projet, et la conviction que "c’est l’Etat qui doit investir dans ce type de projet".