Placements / Marchés Le spécialiste de l’inox, Aperam, sera coté à Bruxelles. Avantium qui fabrique du bioplastique débutera sur les Bourses d’Amsterdam et de Bruxelles.

Deux nouvelles signatures devraient à brève échéance rejoindre celles déjà cotées à la Bourse de Bruxelles (Euronext Brussels). Lundi matin, c’est Aperam, une société sortie en 2011 de l’ensemble Arcelor Mittal, qui a officialisé sa volonté de faire coter à Bruxelles ses actions à la Bourse de Bruxelles dès ce jeudi. Les actions de l’entreprise internationale spécialisée dans le secteur de l’acier inoxydable sont déjà cotées à Luxembourg, Amsterdam et Paris. Du sang neuf pour la Cote bruxelloise ? Pour le patron d’Euronext, Vincent Van Dessel, il s’agit là en effet "d’une bonne nouvelle puisque la cotation simultanée" - on parle de ‘cross listing’ - "de ces actions sur notre marché va apporter de la liquidité au titre et une belle visibilité pour les investisseurs belges".

C’est tout l’intérêt d’une telle opération ? "La visibilité est essentielle pour ce type d’entreprises. Une fois cotée ici, elle va attirer de nouveaux investisseurs qui vont découvrir que cette entreprise basée au Luxembourg est finalement très présente en Belgique. Elle est donc bien plus belge qu’on ne le croit. Je suis un peu surpris par l’annonce, mais il y a une logique dans cette démarche. Je signale au passage qu’il ne s’agit pas de faire coter des actions nouvelles, mais bien des actions existantes", assure encore Vincent Van Dessel.

Cotation dopée ?

L’annonce d’Aperam est sans doute en partie motivée par la possibilité bien réelle de voir ses actions intégrer rapidement l’indice BEL 20 de la Bourse de Bruxelles. L’entreprise dispose en effet de quelques atouts pour revendiquer de plein droit l’accès au baromètre de notre marché, dont une capitalisation boursière bien suffisante, une belle liquidité et la présence de quelque 1 750 collaborateurs en Belgique, soit plus de 15 % du personnel, ce qui lui permet de remplir une des conditions de base pour une cotation chez nous.

Quel est l’intérêt d’une inclusion dans l’indice de référence bruxellois ? Le titre va automatiquement être acheté par les fonds et les investisseurs qui achètent des "paniers" de valeurs calqués sur la composition de l’indice, ce qui devrait doper son cours par une augmentation locale de la demande. De quoi satisfaire les actionnaires d’Aperam dont… la famille Mittal qui a conservé 40,8 % du capital.

(...)