Placements / Marchés

L'action Deutsche Bank a atteint mercredi son plus bas historique à la Bourse de Francfort, dans un marché pénalisant les valeurs financières et la première banque allemande en particulier, en raison de sa faiblesse permanente.

Le titre avait perdu près de 5% vers 8h GMT, tombant à 8,76 euros, dans un Dax en recul de 0,80%, avant limiter sa perte à mi-journée (-2,27% à 9,00 euros) mais en restant bon dernier au sein de l'indice Dax revenu dans le vert à mi-séance (+0,15%).

Sur fond de tensions commerciales en hausse dans le monde, les investisseurs se désengagent de secteurs à risques, les bancaires avec Deutsche Bank et Commerzbank, en recul de 1,05% à 8,10 euros mercredi vers 11H20 GMT, en faisant les frais.

Le titre de la première banque allemande a été en particulier délaissée mercredi suite à une note de CFRA abaissant le cours cible de 10,50 à 9 euros tout en maintenant la recommandation de vendre le titre, reflétant un jugement sur la situation de faiblesse générale de la banque.

Un trimestre faible et un nouveau CEO

Début juin, Deutsche Bank a décidé de réduire ses effectifs de plus de 7.000 personnes, sur 97.000 à ce jour, en visant surtout dans les activités américaines dans la banque d'investissement, pour se recentrer sur ses racines européennes.

Des décisions tombées après un premier trimestre faible, marqué par un recul de des recettes de 5% et un recul de 80% du résultat net. Le nouveau patron depuis Avril, Christian Sewing, a déjà prévenu que le second trimestre, dont les résultats seront dévoilés fin juillet, ne sera pas excellent.

La banque "doit délivrer" désormais de bons résultats, faute de quoi le titre ne repartira pas de l'avant, estime Markus Rießelmann, analyste chez Independant Research.

Mais la prochaine mauvaise nouvelle pour la banque devrait tomber dès vendredi, ses filiales américaines étant appelées à essuyer un nouvel échec aux tests "qualitatifs" menés sur le secteur par la Réserve fédérale américaine, estiment les investisseurs.

"Tout le monde sur le marché attend un échec" de Deutsche Bank à ces tests, note M.Rießelmann.

Seule une surprise positive à la lecture des résultats de la Fed pourrait redonner un peu d'élan à l'action, en chute de 43% depuis janvier.