Placements / Marchés L'action Deutsche Bank chutait de plus de 5% lundi dans les premiers échanges à la Bourse de Francfort au lendemain de l'annonce d'une augmentation de capital massive et d'une révision complète de la stratégie du groupe.

Après avoir dévissé de plus de 6% à l'ouverture, l'action lâchait 5,02%, à 18,19 euros, vers 08H22 GMT, pire performance d'un indice vedette Dax en recul de 0,63% à la même heure.

Le géant bancaire allemand, fragilisé par de lourdes pertes, a décidé de procéder en avril à une augmentation de capital de 8 milliards d'euros, et d'intégrer dans son giron la banque de détail Postbank, dont il essayait de se défaire en vain depuis deux ans.

"Nous partons du principe que les grands actionnaires de la banque vont souscrire à l'augmentation de capital. L'environnement actuel nous semble assez stable pour que l'opération puisse être réalisée avec succès", estime Ingo Frommen, analyste chez LBBW.

Des années difficiles à venir

"Mais la Deutsche Bank a de nouvelles années difficiles devant elle", ajoute-t-il, jugeant que l'application de la nouvelle stratégie annoncée "ne se fera pas toute seule".

La banque, déjà engagée de longue date dans une vaste restructuration, a annoncé parmi les autres mesures visant à renforcer son assise financière la mise en Bourse dans les 24 mois d'une part minoritaire de sa division de gestion d'actifs, dont la valeur est estimée par les analystes à environ 8 milliards d'euros.

Cette mesure, conjuguée à d'autres cessions d'actifs, doit lui permettre d'encaisser 2 milliards d'euros de capital supplémentaire.

La décision du conseil de surveillance dimanche de verser plus tôt qu'anticipé un dividende à ses actionnaires ne réussissait pas à amadouer le marché lundi matin. Le groupe va proposer lors de son assemblée générale le paiement d'un dividende de 19 cents au titre de 2016.

Après une perte nette de 1,4 milliard l'an passé, la direction avait dans un premier temps exclu de rétribuer ses actionnaires.