Placements / Marchés

L'euro baissait fortement face au dollar lundi, affecté par de nouvelles interrogations sur la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,1798 dollar, contre 1,1822 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

La monnaie unique baissait face à la devise japonaise, à 132,05 yens pour un euro contre 132,25 yens vendredi soir.

Le billet vert remontait face à la monnaie nippone, à 111,92 yens pour un dollar contre 111,86 yens vendredi.

"Les commentaires (du président de la BCE) Mario Draghi pèsent sur le sentiment en dépit de chiffres décevants sur l'inflation américaine", a indiqué Stephen Innes, responsable des changes pour l'Asie-Pacifique de OANDA.

Mario Draghi a appelé samedi les pays de la zone à euro à se redonner de la marge de manoeuvre budgétaire avant que les taux d'intérêt ne remontent.

Avec le retour de la croissance, "il existe une très bonne opportunité maintenant pour recréer de la marge de manoeuvre budgétaire", a affirmé M. Draghi lors d'une conférence de presse au terme de la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

Lors de sa prochaine réunion le 26 octobre, la BCE doit décider de l'ampleur et du rythme de ses achats d'actifs à partir de 2018. Actuellement, ils s'établissent à 60 milliards d'euros par mois. Ils pourraient être abaissés à 30 milliards d'euros selon les informations de presse.

Le dollar avait connu vendredi en cours de séance un accès de faiblesse juste après la diffusion des chiffres sur le niveau des prix à la consommation aux États-Unis.

L'inflation s'est en effet légèrement accélérée en septembre aux États-Unis, essentiellement à cause de la hausse des prix de l'essence provoquée par les ouragans qui ont frappé le pays le mois dernier. Mais pas autant qu'attendu par les analystes.

Les cambistes voient dans cette tendance une confirmation des inquiétudes liées à la faiblesse de l'inflation, qui pourraient pousser la Réserve fédérale américaine (Fed) à opter pour la prudence sur ses taux d'intérêt.

Des indicateurs décevants et la possibilité de voir un changement de dynamique si Donald Trump ne reconduit pas Janet Yellen à la tête de la Fed risqueraient de peser durablement sur le dollar.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique montait face à la monnaie unique, à 88,83 pence pour un euro, mais baissait face au dollar, à 1,3282 dollar pour une livre.

La devise suisse montait face à l'euro, à 1,1516 franc suisse pour un euro, mais baissait face au billet vert, à 0,9761 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,5788 yuans pour un dollar contre 6,5796 yuans pour un dollar vendredi à 15H20 GMT.

Le bitcoin valait 5.654,07 dollars contre 5.574,75 dollars vendredi vers 21H00 GMT - après avoir atteint vendredi vers 02H40 GMT 5.866,03 dollars, son sommet historique -, selon des données compilées par Bloomberg.