Placements / Marchés

L'euro se ressaisissait vendredi au lendemain d'un net repli, lié à des données décevantes pour la zone euro, dans un marché marqué par les craintes de guerre commerciale entre Washington et Pékin qui ont renforcé le yen et fait chuter les Bourses américaines et asiatiques.

Vers 07H00 GMT (08H00 heure de Paris), l'euro valait 1,2342 dollar contre 1,2302 dollar jeudi vers 21H00 GMT et 1,2338 dollar mercredi soir.

La monnaie unique européenne baissait face à la devise japonaise 129,40 yens contre 129,52 yens jeudi soir.

Le billet vert reculait lui aussi face à la monnaie nipponne 104,85 yens contre 105,28 yens pour un dollar jeudi soir.

Le président américain Donald Trump a déclenché jeudi une offensive commerciale contre la Chine, évoquant des mesures punitives contre des importations chinoises d'un montant pouvant atteindre "60 milliards de dollars". Il accuse le géant asiatique de concurrence déloyale et de vol de propriété intellectuelle.

En réaction, la Chine a aussitôt dévoilé une liste de droits de douane qu'elle pourrait imposer sur des importations de produits américains représentant 3 milliards de dollars, et elle a assuré "ne pas avoir peur d'une guerre commerciale".

Les annonces américaines s'apparentent de fait pour l'instant davantage à un avertissement qu'à des sanctions immédiates. Le ministre du Commerce Wilbur Ross a d'ailleurs expliqué qu'il s'agissait avant tout d'un "prélude à une série de négociations". Toutefois, les marchés actions ont décroché en Asie, Tokyo finissant sur une chute de 4,51%, dans la foulée du recul de près de 3% de Wall Street jeudi soir.

"Une guerre commerciale entre la première et la deuxième économie mondiale affecterait beaucoup de pays dont le Japon", a commenté Masakazu Satou, analyste chez Gaitame Online, interrogé par l'AFP, rappelant que la devise nippone, considérée comme une valeur refuge, progressait généralement en cas d'inquiétudes des investisseurs à l'échelle mondiale.

"Depuis que le yen a dépassé le seuil psychologiquement très important des 150 yens (par rapport au dollar), il est probable qu'il se renforce encore face au billet vert car l'aversion au risque devrait continuer" à s'imposer sur les marchés, a ajouté l'analyste.

L'euro s'était replié jeudi affecté notamment par la publication d'un recul de la croissance du secteur privé en mars dans la zone euro, selon l'indice PMI composite du cabinet Markit, après une première baisse en février.

Mercredi, il s'était renforcé malgré l'annonce d'une hausse de taux d'intérêt d'un quart de point par la Réserve fédérale américaine (Fed), les cambistes ayant été déçus par le maintien d'une prévision d'un total de trois augmentations dans l'année alors que plusieurs tablaient sur quatre.

Une hausse des taux d'intérêt rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif.

La monnaie chinoise a fini à 6,3232 yuans pour un dollar contre 6,3350 yuans pour un dollar la veille.

Le bitcoin valait 8.374,64 dollars contre 8.598,84 dollars jeudi à 21H00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.


Cours de vendredi Cours de jeudi

-----------------------------------

07H00 GMT 21H00 GMT

EUR/USD 1,2342 1,2302

EUR/JPY 129,40 129,52

EUR/CHF 1,1661 1,1677

EUR/GBP 0,8742 0,8727

USD/JPY 104,85 105,28

USD/CHF 0,9449 0,9492

GBP/USD 1,4116 1,4096