Placements / Marchés

La troisième banque espagnole, CaixaBank, a décidé vendredi de transférer son siège social hors de Catalogne "en raison de la situation politique et sociale actuelle dans la région", un coup dur pour les autorités séparatistes en raison du prestige de cette entreprise en Espagne.

Le domicile social sera transféré de Barcelone à Valence (sud-est) afin d'assurer "la protection des clients, des actionnaires et des employés" et de sauvegarder sa "sécurité juridique et réglementaire", a précisé la banque, dont le cours en Bourse a lourdement chuté cette semaine à la suite de la crise politique entre Madrid et Barcelone.

Ce changement "n'implique pas de mouvements d'employés", souligne-t-elle.

Banco de Sabadell, la cinquième banque espagnole, et le groupe Gas Natural ont eux aussi décidé de transférer leurs sièges sociaux hors de Catalogne, pour les mêmes raisons.

La puissante CaixaBank, emblématique en Catalogne comme ailleurs en Espagne, explique aussi vouloir "garantir à tout moment sa présence dans la zone euro, sous la supervision de la Banque centrale européenne (BCE)", qui représente pour elle une source vitale de financement.

Une éventuelle indépendance de la Catalogne pourrait remettre en cause cette présence en excluant cette région de l'Union européenne.

La décision permettra de "maintenir le flux de crédits aux familles et aux entreprises en Catalogne et dans le reste de l'Espagne, et de préserver l'intégrité des dépôts de (ses) clients", assure la banque.

La société a été confrontée ces derniers jours à des retraits d'argent de la part de ses clients dont l'ampleur est encore inconnue mais qui commençaient à susciter des craintes de panique bancaire.

Le transfert, décidé par le conseil d'administration, a été facilité par un décret adopté dans la matinée par le gouvernement central espagnol, qui dispense les entreprises de réunir en sus une assemblée générale d'actionnaires pour ce type de décision.

Le ministre de l'Economie Luis de Guindos a expliqué avoir pris ce décret en raison des "politiques irresponsables" de l'exécutif catalan, qui "provoquent des alarmes, des inquiétudes, c'est le pire qui puisse arriver dans le monde de l'entreprise".

Le transfert du siège de CaixaBank à Valence, même purement juridique, est un coup extrêmement dur porté aux indépendantistes étant donné l'influence de la banque, fondée en 1904.

CaixaBank, forte de 14 millions de clients et 32.400 employées, détient des participations importantes dans d'autres grandes entreprises, finance de nombreuses bourses, du mécénat culturel et accorde des crédits à des partis politiques.