Placements / Marchés

Wall Street a terminé en hausse vendredi, l'optimisme quant à des avancées sur le budget américain propulsant le Nasdaq et le S&P 500 à des records et poussent le Dow Jones dans le vert.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, a avancé de 0,21%, ou 53,91 points 26.071,72 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,55%, ou 40,33 points, à 7.336,38 points.

Le S&P 500 a progressé de 0,44%, ou 12,27 points, à 2.810,30 points.

Les trois indices ont affiché une troisième semaine consécutive de hausse avec une progression hebdomadaire du Dow Jones et du Nasdaq de 1,04%, et de 0,79% pour le S&P 500.

"L'invitation par Donald Trump du patron démocrate du Sénat (en cours de séance) a notamment redressé le cours du Dow Jones et fait anticiper un accord" concernant le budget, a estimé Quincy Krosby de Prudential.

Les sénateurs doivent s'entendre avant vendredi minuit sur une extension de quatre semaines du budget américain, sans quoi les Etats-Unis assisteraient à une fermeture partielle des administrations fédérales.

"Même si les négociations échouent et qu'une fermeture du gouvernement survient ce week-end, nous n'anticipons pas une forte réaction du marché car, historiquement, les paralysies fédérales n'ont pas déclenché de volatilité significative de la Bourse", ont indiqué les analystes de Schwab.

Cet optimisme a permis de redresser le Dow Jones, moins affecté par les reculs d'IBM (-3,99%) et d'American Express (-1,83%) après la publication de leurs résultats.

De leur côté, "les valeurs financières ont clairement été les bénéficiaires" de la hausse des taux d'emprunt américains, a souligné Mme Krosby.

Le rendement des bons du Trésor à 10 ans continuait à se tendre nettement à 2,659% contre 2,626% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans montait à 2,929%, contre 2,903% la veille.

Le taux de rendement sur la dette américaine à 10 ans a ainsi atteint un plus haut en séance depuis juillet 2014.

Regroupées au sein du S&P 500, les valeurs financières américaines ont gagné 0,68%.

La semaine prochaine verra la publication des résultats trimestriels de poids lourds de la cote, à l'instar de Ford, General Electric, American Airlines, mais aussi de la première estimation de la croissance américaine du quatrième trimestre.