Placements / Marchés

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge vendredi, sous le coup des attentats en Espagne et des nuages qui s'amoncellent autour de la présidence Trump. 

"A l'incapacité pour l'instant de l'administration Trump et du Congrès à faire passer les réformes, s'ajoutent les tensions au sein du cercle très proche du président", a relevé Alexandre Baradez, analyste de IG France. 

L'actualité en Espagne aggrave la situation, en particulier sur certains segments comme le tourisme, mais le risque reste concentré sur les Etats-Unis, d'où sont parties les dernières secousses sur les marchés, a-t-il estimé.

L'Eurostoxx 50 a perdu 0,46%.

A Paris, l'indice CAC 40 a cédé 0,64%. Air France-KLM a perdu 1,59%, affecté par les attentats en Espagne, à l'image du secteur aérien en Europe dans son ensemble.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort a reculé de 0,31%. Lufthansa a avancé de 0,39% à 20,74 euros. Selon les médias allemands, ses négociations avec la compagnie Air Berlin, insolvable, sont entrées dans le vif du sujet. Le géant aérien veut racheter plusieurs activités de la compagnie berlinoise.

L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a reculé de 0,86%. EasyJet a perdu 0,85% et le groupe IAG (compagnies British Airways et Iberia, entre autres) 2,00%. Le groupe hôtelier InterContinental a lâché 1,60%. Parmi les rares valeurs en hausse, le producteur d'or Randgold a profité (+1,22%) du statut de valeur refuge du métal jaune.

L'indice SMI de la Bourse suisse a reculé de 0,79%. La Bourse de Lisbonne a terminé en baisse de 1,09%. Le Bel-20 de la Bourse de Bruxelles a fini en baisse de 0,48%. La Bourse de Madrid a reculé de 0,56%. L'indice AEX de la Bourse d'Amsterdam a cédé 0,78%.

A contre-courant, l'indice FTSE Mib de la Bourse de Milan a progressé de 0,12%.