Placements / Marchés

Paul De Grauwe, professeur à la London School of Economics et professeur émérite à la KUL, ne décolère pas à propos de la taxe sur les comptes-titres que veut introduire le gouvernement Michel à partir du 1er janvier 2018.

Cet ancien sénateur Open VLD, qui a déjà écrit des opinions pour exprimer ses critiques, est revenu à la charge ce lundi sous la forme d’un tweet pour le moins direct. "Pourquoi cet acharnement du gouvernement à ménager les super-riches ? Serait-ce possible que… ? Remplissez vous-même", écrit-il. Alors qu’il compte 45 377 abonnés (très bon chiffre pour la Belgique), son tweet a été "liké" abondamment et retweeté avec vigueur. Autant dire qu’il a fait mouche.