Placements / Marchés

Wall Street a rebondi jeudi, revenant sur une partie de sa chute de la veille et continue de soupeser les conséquences potentielles des polémiques qui entourent le président américain Donald Trump: le Dow Jones a pris 0,27% et le Nasdaq 0,73%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 56,09 points à 20.663,02 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 43,89 points à 6.055,13 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 8,69 points, soit 0,37%, à 2.368,72 points.

"Les investisseurs se rendent compte que ce sont les résultats d'entreprises et les indicateurs économiques qui dictent le prix des actions et non pas tant que cela ce qui se passe à Washington", a estimé Bill Lynch de Hinsdale Associates.

La veille, la Bourse de New York avait accusé le coup face à la révélation de soupçons d'obstruction à la justice par Donald Trump qui avaient un peu plus affaibli la position du locataire de la Maison Blanche.

Le marché est désormais "en train de prendre une grande respiration pour essayer de de démêler ce qui se passe vraiment", a commenté Karl Haeling de LBBW. "A quel point les choses ont-elles vraiment changé ?"

Cette situation ne va certes pas faciliter la tâche du président américain pour faire adopter les réformes économiques espérées par Wall Street mais les analystes en relativisent la portée sur le marché.

"Je pensais il y a quelques semaines déjà que les chances d'une relance budgétaire étaient plutôt faibles", a jugé Karl Haeling. Quant à une éventuelle procédure de destitution du président américain, "on en est encore loin", a-t-il ajouté.

Sur le plan macroéconomique, les indicateurs du jour se sont montrés "plutôt positifs" selon les termes de Bill Lynch.

Le marché obligataire hésitait. Vers 20H20 GMT, jeudi le rendement des bons du Trésor à 10 ans s'affichait à 2,229% contre 2,218% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,901% contre 2,904%.