Placements / Marchés

Aucune émission de bons d'État n'aura lieu cette année en décembre, contrairement à ce qui se fait habituellement, a annoncé lundi l'Agence de la Dette, invoquant "l'environnement actuel des taux". 

Traditionnellement, l'Agence de la Dette organise quatre campagnes d'émission de bons d'État par an: en mars, juin, septembre et décembre. Celle de décembre n'aura donc pas lieu cette année. "L'environnement actuel des taux fait supposer que les montants collectés seraient similaires aux faibles résultats obtenus en juin et septembre de cette année. L'Agence reprendra les émissions dès qu'elle s'attendra à plus de succès", explique cette dernière dans un communiqué.

En juin, à peine 2,38 millions d'euros avaient été récoltés et en septembre, seulement 2,299 millions d'euros, soit le montant le plus bas jamais enregistré, après les 2,7 millions d'euros récoltés lors de la souscription de décembre 2017. Il faut dire qu'à chaque fois, les taux étaient bien maigrelets: 0,75% en juin et 0,65% en septembre, à chaque fois pour des échéances à 10 ans.

Pour Jean Deboutte, directeur à l'Agence de la dette, il ne faut pas craindre une disparition des bons d'Etat dont l'une des forces est d'être connu du grand public.

L'Agence de la Dette souligne que cette décision ne met pas en péril le programme de financement de 2018. "À l'heure actuelle, 30,63 milliards d'euros ont déjà été émis à long terme, ce qui correspond à 89,4% du programme de financement pour 2018".

Les bons d'État sont destinés essentiellement aux investisseurs particuliers.