Placements / Marchés

Doit-on s'attendre à une prochaine correction sur les marchés boursiers? Certains experts le pensent. Hausse des taux, santé des banques, tensions géopolitiques: les risques ne manquent pas. Les 4 facteurs de risque.


La Fed va encore remonter ses taux en 2017

Que penser de la hausse des taux directeurs prévue par la Réserve fédérale américaine (Fed) cette année ? D’une part, elle reflète l’amélioration de la santé de l’économie US, dont les paramètres (inflation, emploi, croissance) s’inscrivent désormais dans les cibles prévues par l’institut d’émission. A chaque renchérissement du taux directeur américain (et la Fed en a prévu trois cette année), les entreprises et les ménages qui voudront s’endetter en dollar paieront un peu plus, ce qui pourrait freiner la croissance de l’économie américaine. Enfin, les gestionnaires de fonds, comme les épargnants, vont sans doute détourner une partie de leurs investissements de la Bourse américaine vers des actifs en dollar à rendement fixe, assortis d’un risque et d’une volatilité moindre. C’est un des éléments qui pèse actuellement sur les marchés boursiers, dont beaucoup ont atteint des sommets historiques. Comme une hausse des taux n’est pas à l’ordre du jour en zone euro, c’est du côté du dollar aussi que se portent les regards des investisseurs. Une meilleure rentabilité du billet vert est un facteur qui pousse les gestionnaires à acheter du dollar, ce qui en fait grimper la valeur relative par rapport aux autres devises.

C’est aussi, pour l’économie américaine, un facteur propre à peser sur la compétitivité des sociétés exportatrices. Pour l’Europe, cela signifie, à terme, un renchérissement des importations et des matières premières libellées en dollar. Un mouvement sur les taux pourrait secouer les économies mondiales à plusieurs niveaux et créer temporairement une forte aversion au risque en Bourse. Mais on sait que la Fed a pour principe d’user de l’outil des taux avec une extrême prudence.

(...)