Placements / Marchés On assiste sans doute en Bourse à une rotation sectorielle. Analyse.

Les marchés boursiers ont livré cette semaine un bilan mitigé suite aux événements politiques et économiques attendus. On pense aux remous politiques aux Etats-Unis, consécutifs à de nouvelles révélations sur les agissements du président américain avant les élections, et à l’attitude ferme de la Réserve fédérale en termes de politique monétaire, avec le nouveau resserrement des taux de référence. A propos de cette dernière opération prévue par les opérateurs et inscrite dans les cours, tant sur le front des devises que sur celui des actions et des obligations, on a pu constater la parfaite maîtrise par la Fed de sa communication en direction des gestionnaires de fonds. La Bourse de New York a en effet tenu le cap alors que l’institut d’émission a ramené son taux de référence dans une fourchette de 1 % à 1,25 % en la remontant de 0,25 % pour la deuxième fois cette année. Dans la foulée, tout en restant positive sur l’évolution de l’économie américaine, la Fed a annoncé la mise en place d’un programme de réduction de son bilan dès la fin 2017.