Placements / Marchés

Le président élu américain a encore secoué les opérateurs financiers.

L’évolution des marchés financiers a encore été dictée cette semaine par la diffusion d’informations sur les intentions du président américain élu en matière de politique économique. Ce qui a débouché sur une stagnation des cours, tant la visibilité manque sur la mise en œuvre des réformes évoquées par ce dernier. Seuls éléments d’appréciation fiables, les statistiques économiques américaines qui montrent une poursuite contrôlée de la croissance américaine, héritage de 8 années de gestion du président sortant. Le secteur pharmaceutique, une nouvelle fois mis en garde par Donald Trump, sur un probable contrôle des prix, a reculé. Enfin, les opérateurs ont pu ajuster le tir sur base des premiers résultats d’entreprises cotées; sans surprises, Blackrock, Bank of America, JP Morgan et Wells Fargo, ont affiché des chiffres légèrement meilleurs que prévu.