Placements / Marchés La société belge a lancé un nouvel avertissement sur résultats. Analyse.

Nouveau coup dur pour les actionnaires d’IBA cette semaine. Jeudi, l’entreprise a émis un nouvel avertissement sur résultats qui a déclenché une vague de ventes et la chute de 35 % du titre. Plus de 1,7 million d’actions ont ainsi changé de mains. Hier, profitant du prix déprimé, les acheteurs ont toutefois permis de récupérer une petite trentaine de pour cent. Mais au total, la chute de la semaine se chiffre à quelque 13 % pour l’action IBA. Et les spéculateurs qui ont racheté vendredi pourraient bien quitter le navire rapidement. L’entreprise reste un indéniable joyau technologique belge avec un carnet de commandes bien rempli et des perspectives alléchantes. Mais l’avertissement émis par la direction pour les deux années à venir, devrait conduire les investisseurs à la sortir pour un temps du rayon "valeurs de croissance". L’analyste qui suit la valeur chez KBC, visiblement surpris par l’annonce, a réduit sa cible de cours de 38 à 19 euros. Pour voir le titre remonter le lendemain à 26 euros… Délicat exercice que celui de tenter de fixer une valeur à atteindre pour l’action d’une entreprise… Quoi qu’il en soit, même après cette secousse, l’action reste chère en termes de multiples des résultats attendus.