Placements / Marchés La semaine a été marquée par un regain de volatilité face aux résultats. Analyse.

Comme ce fut le cas la semaine passée, les investisseurs ont continué à scruter les résultats semestriels des entreprises cotées, sanctionnant durement le moindre écart dans les chiffres ou les hésitations face aux perspectives à moyen terme. S’il est un secteur qui en a été victime cette semaine, c’est certainement celui de la distribution qui reste sous pression depuis l’annonce par Amazon de mener rapidement une guerre des prix dans le domaine de l’alimentation. Les actions du groupe Ahold Delhaize ont retrouvé leur place dans les ventes programmées par les gestionnaires, et accru leur recul à près de 25 % depuis le début de l’année. Le timing était particulièrement mauvais aussi pour le groupe français Carrefour qui a publié des résultats bien inférieurs aux prévisions, avec une baisse dramatique du résultat courant, et en dépit d’une hausse de 6 % du volume d’affaires. Le groupe a amplifié les craintes des gestionnaires en émettant un sérieux avertissement sur les résultats pour le reste de l’année. L’action Carrefour a terminé la semaine sur une chute de 16 %. Et clairement, les investisseurs se méfient désormais des entreprises de distribution aux marges trop vulnérables.